header

L'Action Sanitaire et Sociale de la CPCAM gère des actions de prévention de la désinsertion professionnelle au travers du financement de deux types de prestations :
Les primes de fin de rééducation professionnelle :
Ces primes ont un caractère de récompense pour l’effort accompli par la victime d'un accident du travail ayant suivi un stage de rééducation professionnelle. Elles sont octroyées par le Comité d’attribution des prêts d’honneur et des primes de fin de rééducation professionnelle de la CPCAM. Son montant est calculé en fonction d'un barème de ressources et de plusieurs éléments d’aide à la décision tels que :
  • l'assiduité et le sérieux de l'assuré durant le stage effectué,
  • l'obtention du diplôme qualifiant,
  • le reclassement ou non dans le métier appris, à la fin de la formation effectuée
  • le taux d'IPP de l'assuré, 
L'assuré victime d'un accident du travail qui accepte de suivre un stage de rééducation professionnelle est informé au cours de sa formation de la possibilité de demander cette prime. La demande peut être faite sur papier libre et sera soumise à évaluation sociale du Service Social de l'Assurance Maladie, après constitution d'un dossier spécifique.
 
Les Prestations Spécifiques d’Orientation Professionnelle pendant les Indemnités Journalières (PSOP IJ) :
L'Action Sanitaire et Sociale de la CPCAM peut financer des Prestations Spécifiques d’Orientation Professionnelle pendant les Indemnités Journalières (PSOP IJ).
Elles ont pour objectif de permettre l’élaboration d’un nouveau projet professionnel dans le cadre du reclassement interne ou externe d’un assuré lorsque le maintien à son poste de travail n’est pas possible (pronostic défavorable de maintien dans l’entreprise eu égard à une problématique de santé avec risque d’inaptitude au poste de travail). Ainsi, cette prestation doit permettre :
  • un travail d’accompagnement pour la compréhension et l’acceptation de la situation de handicap et la construction d’un nouveau projet professionnel en adéquation avec la situation de la personne  (survenance ou aggravation du handicap, évolution du cadre professionnel incompatible avec le handicap de la personne pour les salariés…)
  • d’explorer de nouvelles pistes professionnelles
  • d’évaluer en les objectivant les possibilités d’insertion ou de reclassement professionnel au sein de l’entreprise d’origine ou dans un autre projet professionnel
  • de valider les projets envisagés.
Cette prestation concerne les salariés en arrêt de travail pour maladie, accident du travail ou maladie professionnelle, et qui ont toujours un contrat de travail en cours.
Les assurés concernés sont orientés par une cellule départementale de la prévention de la désinsertion professionnelle. Sur saisine de cette cellule, le fonds d’Action Sanitaire et Sociale peut financer la PSOP-IJ.

Pour en savoir plus, vous pouvez contacter le service social de l'Assurance maladie.